ON MONTE LA DESCENTE

 Se meurt, ils se meurent, l’un se meurt qu’ils meurent
Encore s’il ne faisait que ça, qu’éternellement mourir
Plaisirs, nous aurions tous à être de son ascèse finale
Mais! Il est mort, déjà mort.
Un mort pour une mort ayant mourut
 
Telle une opérette, l’agonie d’une Diva Scotto sans remords
Qui, sans jamais, jamais finir de mourir d’une mort fine
Trépassent tout-un-chacun dans les plus atroces amours
Et mieux horribles, que sa risible dernière devenue banale
 
Diva, mille fois revenue, à la survie se mourant
Et ici, chez-vous, en nous, là. Cet autour de nous
Autant chez-eux, étant tous, aussi de chez nous
Monde. Un monde où nos mondes sont les leurs
 
Ce monde. Et de celui de l’invisible… Tel que nous. Sans lui
À tous, à soi, à elle sachant celui-ci n’être qu’un un, se mourant
Qu’un un nu. L’un des uns qui meurent, les cent et les mille
Nos milliards d’un milliard, tous ne nous sommerons qu’à un
Le un se meurt, cet un qu’est nous
Car le monde n’est qu’un

#LimbiKJGo

I N C O N F O R T

 Se conformer
À quoi
Pour qui
Comment
Conformisme
---Attitude passive de celui ou de celle qui règle ses idées, son comportement, sur ceux des personnes de son milieu---
Formel
Fondamentalement
Conforme
À laquelle
Conformité
Conformités
Dilemme
Fomentées
Conforme à
Celle qui ne l’est pas
De quelles conformités
Parlerions-nous
Fromentées
Celle en général
De celles normalisées
Celles non-conformées comme telles
Orangées
Telle que l’une ou l’autre parmi les vraies
Formées de paradoxes confirmés faux
En rangées
Se conformer sans con ni seins formés
Qu’être conforme à l’Être intérieur
Confortées
À soi, notre esprit, notre âme, nous
La réelle conformité
L’unique
Celle envers l’univers
Lui-même n’en ayant aucune
Tout de lui n’est qu’aléatoire
Un informel espace sans certitude
Des chaos formellement conformes
Conforts tels qu’ils puissent être
Couleur sans dite forme distincte

#LimbiKJGo

INDIVIDUUM

 Rester pour les restes de soi
Rester pour n’être qu’un reste
Paraître être que pour ne rester
Reste atterri sur une souffrance
 
Douleur d’être ailleurs pour se vivre
Une mort factice avant celle éternelle
Cet éternel de perfection sans un reste
Valhalla oublié d’un paradis qu’est l’ici
 
Démolir tout réel pour une gloire étatiste
Égarés dans une matrice d’êtres artificiels
Dénués de l’arme contre notre affaissement
 
Est, individualités individuelles d’individus absents
Partage et don sans les restes d’une existence oubliée
Donner ou donné, mais donnez avant d’être en reste

#LimnbiKJGo

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer