La nuit radiante porte ses jours sombres en elle
Mis à jour chaque soir avant le lever de l’ombre
Forte de l’espérance de nuire aux matins assombrit
Elle ajourne avant la nuit les nouveaux jours de soleil
 
Vivre tous ces matins sous l’abat-jour
N’être qu’ampoule au filament cassé
Qui lorsqu’on la secoue mortellement
Se rallume et s’illumine en attendant
Que l’incandescente vie rebrûle le fil
 
Chaque nuit le bulbe et ses pétillements intérieurs
Dégagent en saccades l’éclat d’une lueur rutilante
Chatoiements entre les ténèbres et l’illumination du vide
 
La version romantique d’un film noir à l’eau de rose
Une lumière sans frère, un flash à la poudre humide
Que pour jouir les jours de la luminescence d’une flamme
Ne brûlant que la bougie des nuits aux espoirs rougeoyants

#LimbiKJGo

Publié par CitationLimbiK_S

- D’abord Limbiste, l’auteur (O.S.) traduit ses réflexions profondes et sa poésie, tel un ouvrier à la solde de son effervescent système limbique.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :