L’épidémie de midi dix dévie souvent vers cette heure admise
Le soin étant un placebo noble aux simples cachets d’ennuis
Pas à demi attrapés que les maux se propagent sans attraits
Mécréant biologique seul sur son îlot double, un et un font trois
 
Bien avenir, sans une seule demi-mesure, avant la grande
Se passer le mal pour prendre le droit de s’en passer un peu
Est moins pire qu’une glande surrénale en panique calcaire
Aucune autre grande catastrophe sinon qu’une, celle à venir

Être immunisé par un milliard d’éternelles secondes heures
Isole dans un passé, contaminé par l’avenir d'une certitude
En injectant des incertitudes propres aux doutes inconnus
 
Dehors le vent incroyable vient abatte le soyeux récif du temps
Soigné sur l’allée d’une vie parfaite, par abats et quilles sur pied
Aucune quarantaine ne saurait guérir sans quelques actes sains

#LimbikJGO

Publié par CitationLimbiK_S

- D’abord Limbiste, l’auteur (O.S.) traduit ses réflexions profondes et sa poésie, tel un ouvrier à la solde de son effervescent système limbique.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :